Portage salarial : quel est son fonctionnement ?

0
412
fonctionnement portage salarial
Crédits : Pixabay

Le portage salarial est un statut hybride, et c’est récemment qu’il a intégré le Code du travail. En raison des avantages qu’il offre aux freelances, de plus en plus de personnes s’y lancent. En effet, le portage salarial combine le statut d’un salarié et celui d’un indépendant. Mais beaucoup d’individus hésitent à s’aventurer dans cette nouvelle forme d’emploi, car ils ne savent pas exactement comment cela fonctionne. Pour bien comprendre le portage salarial, on fait le point tout de suite.

Le portage salarial, c’est quoi ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, on fait d’abord un petit rappel sur ce que le portage salarial en France est vraiment. En effet, c’est une relation contractuelle qui implique 3 parties. Il s’agit de la société de portage salariale, de l’entreprise cliente et de l’indépendant. Trois sortes de contrats les lient. Entreprise de portage salarial dans les Yvelines est liée au salarié porté par un contrat de travail (CDD ou CDI), c’est comme n’importe quel contrat de travail. Ensuite, il y a la convention de portage qui signe l’accord sur les modalités liant la société cliente et l’indépendant. Après, notons le contrat de mission ou le contrat commercial. Il résume les conditions de missions par le prestataire de services pour le client. Il lie donc l’entreprise cliente et l’entreprise de portage salarial.

Bon à savoir sur le portage salarial

Le portage salarial Yvelines a vu le jour dans les années 70, mais c’est depuis peu qu’il est juridiquement reconnu en Hexagone. La loi n° 2008-596 du Code de travail touchant la modernisation du marché de l’emploi qui a été votée par l’Assemblée nationale et le Sénat le 25 juin 2008 définit clairement ce statut. Avec le renforcement du cadre légal du portage salarial, on a pu sécuriser les portés. Pour information, il n’est destiné qu’aux professions intellectuelles. Donc, ce n’est pas fait pour tout le monde. Il s’adresse aux retraités, aux cadres en reconversion professionnelle, aux jeunes diplômés, aux formateurs, aux consultants cherchant des missions, aux managers en transition… Mais pour devenir salarié porté, il faut être motivé, ne pas avoir peur de l’autonomie, posséder les qualifications pour effectuer les missions et savoir proposer des solutions ainsi que des tarifs adaptés.

Le portage salarial, comment cela marche ?

Dans le portage salarial, le salarié porté jouit d’une grande autonomie pour toute la prestation auprès de l’entreprise cliente : le tarif ainsi que la nature et la durée de la mission. Il signe un contrat de prestation avec la société cliente et un contrat de travail avec la société de portage salarial. Par la suite, cette dernière facture à l’entreprise cliente les honoraires correspondant à la mission afin d’établir le bulletin de salaire du salarié porté. Ainsi, il reçoit chaque mois une fiche de paie comme tout employé classique, c’est suivant sa facturation. Le grand avantage du portage salarial pour le consultant est qu’il n’a plus à se charger de la partie administrative de son activité. Tout est fait par l’entreprise de portage salarial, mais en contrepartie, elle reçoit de la part du salarié porté des frais de gestion. Le montant de ces derniers est aux alentours de 10 %.

Les différentes étapes du portage salarial pour le salarié porté

Pour le salarié porté, le portage salarial est assez simple, car il suffit de suivre quelques étapes. Avant tout, on précise que l’entreprise de portage salarial ne donne pas de travail. Donc, c’est au salarié porté de chercher et de négocier les missions auprès des entreprises de portage salarial. Cependant, la société de portage peut accompagner dans l’obtention d’une première mission. Ensuite, il vérifie la possibilité d’exécution de la mission. Est-ce que c’est compatible avec ce statut, est-ce qu’il remplit tous les critères, et est-ce que cela lui permet d’avoir un salaire minimum ? Si cela correspond au salarié porté, l’entreprise de portage salarial signe le contrat commercial avec l’entreprise cliente suivant les conditions négociées par le freelance. C’est après qu’il pourra exécuter la mission selon les consignes. Ensuite, il rédige un compte-rendu de la mission afin de pouvoir obtenir une fiche de paie. C’est à faire à chaque fin du mois, et il renferme les temps d’activité ainsi que leur qualification (mission, prospection, congé, arrêt maladie, accident de travail…). Par la suite, il reçoit un salaire après le paiement des cotisations patronales et sociales.

Le bon choix de l’entreprise de portage salarial

portage salarial
Crédits : Pixabay

Pour bien mener l’activité en portage salarial, il est essentiel de bien choisir l’entreprise de portage salarial. Pour cela, quelques critères sont à considérer comme l’optimisation financière. Le chiffre d’affaires transformé en salaire dépend des frais de gestion, outils d’optimisation… Il y a encore l’accompagnement et la formation proposés par la société de portage salarial ainsi que sa sécurité et sa solidité financière (niveau de garantie des salaires, ancienneté, modalités de paiement…). N’oublions pas la communauté et le réseau professionnel ainsi que la gestion professionnelle simplifiée.

Article précédent5 conseils pour bien choisir sa cigarette électronique
Article suivantPourquoi porter des canotiers en Femme ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.