Lire plus vite sans perdre de sens : Comment maîtriser la lecture rapide ?

0
451
lecture rapide
Crédits : Pixabay

Tous les jours, on reçoit un flux illimité d’informations. Que ce soit pour le travail que pour le plaisir, on est constamment amené à lire. Pour gérer efficacement ce flux d’informations, augmenter la vitesse de lecture est un atout. En effet, grâce à la lecture rapide, on tient le rythme, on assimile davantage de connaissances, et on gagne du temps. Mais comment alors la maîtriser ?

Sommaire de l'article

Lire dans les meilleures conditions

Notre premier conseil pour apprendre la lecture rapide est de bien se concentrer. Pour ce faire, on s’installe confortablement dans un endroit calme. Idéalement, on se met dans une pièce où on ne risque pas d’être dérangé ou perturbé. On recommande de s’assoir sur une chaise bien confortable. On met également à côté de nous de l’eau pour nous hydrater et un crayon pour annoter (mettre des commentaires, souligner certains mots…).

La pré-lecture

Avant de commencer à lire plus vite, on se renseigne sur le livre. On prend une quinzaine de minutes pour s’en imprégner afin de mieux le comprendre. On lit la couverture, on s’informe sur le nombre de pages des chapitres, sur l’auteur, sur la date de sortie du livre… Ensuite, on parcourt le sommaire pour avoir une petite idée du contenu de ligne. Cette pré-lecture permet déjà d’avoir une vue d’ensemble du livre, de connaître le thème principal.

La vitesse de lecture

Reposant sur la compréhension scientifique de l’œil, la lecture rapide améliore la capacité de lecture : vitesse et qualité. Mais il faut d’abord apprendre à maîtriser le contrôle moteur des yeux. Quand on lit normalement, on passe d’un mot à un autre, mais dans la lecture rapide, on lit par groupe de mots. C’est possible grâce à la vision périphérique horizontale de l’œil. On fait des sauts de mot en mot en laissant notre œil comprendre les mots périphériques autour des mots sur lesquels on s’est fixés.

Les étapes de la lecture rapide

maîtrise de la lecture rapide
Crédits : Pixabay

Pour adopter la lecture rapide, on commence par lire entre le 3ème mot du début et le 3ème mot de la fin. Ensuite, on s’entraîne à faire 3 fixations par ligne en ne passant qu’une seconde par ligne. Après, on diminue le temps de fixation en ne se focalisant que sur le milieu de la ligne. Grâce à la vision périphérique, on lit à gauche et à droite du centre. Si on fixe un mot sur un côté, on perd la moitié du potentiel de la vision périphérique.

Nos conseils

Lors de l’apprentissage de la lecture rapide, on s’attarde sur les chiffres, les graphiques et autres, car ils donnent les repères pour la bonne compréhension du texte. À la fin de chaque chapitre, on peut résumer en une ou deux phrases pour avoir un bon aperçu. Pendant la lecture rapide, on ne reste pas sur les mots ou phrases que l’on ne comprend pas pour ne pas perdre le fil. L’idée est d’essayer de comprendre la signification globale du paragraphe. Pour information, il est tout à fait normal qu’au début, on ne comprenne pas le sens du texte, mais cela va devenir naturel à mesure que l’on poursuit la lecture.

Article précédentManque de sommeil : quelles en sont les conséquences ?
Article suivantLes avantages de réaliser un investissement immobilier à Bordeaux

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.