Définition et utilité des DNS sur Internet.

0
172
DNS
Crédits : Pixabay

Tous les appareils qui sont connectés à Internet ont tous une adresse IP, c’est un ensemble de chiffres et de nombres. Quand on navigue sur le web et quand on accède à un site, il n’est pas nécessaire de taper l’adresse IP, on entre seulement le nom de domaine. Le DNS entre en jeu en traduisant les noms plus lisibles par l’homme en adresses IP avec un format numérique que les appareils utilisent afin de s’interconnecter. C’est assez complexe, mais pour bien comprendre le fonctionnement du DNS, vous êtes invité à poursuivre votre lecture.

Qu’est-ce que l’on entend par DNS ?

Quand vous cherchez des coordonnées, vous vous rendez dans un annuaire, et sur Internet, c’est votre appareil connecté qui fait la démarche à votre place. Cependant, vu que les hommes retiennent mieux les noms que les nombres, les experts ont créé un système qui assure la conversion, et c’est ce que l’on appelle DNS ou Domain Name System (système de noms de domaine, voir le site Ns.Tools). Sans ce dernier, on serait obligé de mémoriser l’adresse IP de tous les sites auxquels on veut se connecter. C’est un service informatique qui permet d’établir un lien entre l’adresse IP et le nom de domaine, et c’est indispensable à Internet pour éviter de saisir constamment les adresses IP. La rapport entre les adresses IP et le nom de domaine associé est appelé la résolution de noms de domaines. En clair, le DNS traduit les noms de domaine Internet en adresse IP ou autres enregistrements. Concrètement, c’est une sorte de page jaune pour le web.

L’importance du DNS

DNS
Crédits : Pixabay

Quand on dépose un nom de domaine, on fait ça auprès du bureau d’enregistrement que l’on appelle « registrar ». Il fait la médiation entre les demandeurs de noms de domaine et ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers). Ce dernier donne les adresses IP à tous les sites Internet. Véritable base du bon fonctionnement d’Internet, le DNS est un annuaire géant divisé en petits répertoires nommés « domaines », et ils se divisent ensuite en plus petits annuaires : les zones DNS. Donc, il n’y a pas de serveur DNS unique centralisant tous les répertoires, il y a plusieurs serveurs conçus afin de stocker tous les enregistrements DNS web.

On trouve 2 types de services DNS : le DNS officiel et le DNS récursif. Le premier fournit un mécanisme de mise à jour utilisé par les développeurs afin de gérer les noms publics de DNS. Il répond aux requêtes DNS en traduisant les noms de domaine en adresses IP afin que les appareils communiquent entre eux. C’est le gestionnaire principal d’un domaine, et il répond aux serveurs DNS récursifs en communiquant l’adresse IP cherchée. Le second n’a pas d’enregistrement DNS, mais c’est l’intermédiaire pouvant avoir les informations DNS en votre nom. Si une référence est cachée ou stockée de manière par un DNS récursif, il répond à la requête de DNS en communiquant la source ou l’adresse IP, sinon il transmet la requête à plusieurs serveurs DNS officiels afin d’obtenir les informations demandées.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.