Les normes internationales concernant le lithium

0
91
lithium
Crédits : Twenty20

Sollicitée par la Chine, l’ISO (organisation internationale de normalisation) accorde le feu vert afin d’établir les normes en vue de réglementer le marché du lithium, et l’AFNOR incite l’Hexagone à suivre cette route. En effet, l’Empire du Milieu a fait une proposition visant à mettre en place un comité sur les normes pour le lithium, et le pays cible le secrétariat de ce comité.

Les différents points à considérer sur les normes sur le lithium

lithium
Crédits : Twenty20

Il faut savoir que le lithium est au cœur d’intenses négociations, de l’Asie aux États-Unis. Dans le monde, sa consommation connaît une croissance de 20 % par an, et en Europe, les besoins seront multipliés par 18 l’année 2030 et par 60 l’année 2050. Avec le développement des rapports commerciaux, de nouveaux critères qui n’existaient pas avant seront mis en avant. Elles touchent l’exploitation, l’extraction, la concentration, la désagrégation, les tests et la transformation du lithium en composés/matériaux utiles (métaux, sels, oxydes, alliages maîtres, matériaux des batteries lithium-ion…). Elles tiennent aussi compte des conditions de livraison, des techniques d’analyse chimique pour définir les compositions et des techniques d’essais encourageant la comparabilité des résultats. Tout ça va être encadré par les normes définies par ce comité. La première chose à faire est la désignation afin d’épurer le marché et n’écarter aucun matériau.

L’importance des normes sur le lithium

La Chine a présenté près de 100 normes internationales à l’ISO, et la France, même toute l’Europe, est invitée à faire de même pour la relocalisation du ravitaillement en matières premières minérales. Actuellement, 14 pays s’intéressent à la sollicitation de l’ISO d’ailleurs, la première réunion de travail sur le plan national se déroulera au premier trimestre de l’année 2021. Tous les professionnels voulant y assister sont les bienvenus. Les concernés sont les fournisseurs et les utilisateurs des batteries comme l’industrie automobile, car le lithium est employé dans les véhicules électriques. Pour les partisans des énergies renouvelables, c’est une façon de s’assurer que le lithium d’une batterie soit traçable et qu’il est fait suivant les exigences environnementales et sociales.

L’UE et les normes sur le lithium

Selon le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, les États membres de l’Union européenne doivent participer vigoureusement dans la définition des normes internationales sur le lithium pour éviter que le bloc communautaire soit isolé par la Chine. De plus, il a affirmé que la Commission européenne va demander au CEN (Comité européen de Normalisation) et au CENELEC (Comité européen de Normalisation électronique) d’examiner de près le travail sur les nouvelles normes concernant le lithium. Il a également insisté sur le fait qu’il faut être très vigilant, car sans une implication correcte, il pourra léser la compétitivité économique et le leadership technologique. Il a poursuivi en disant que l’UE doit attribuer aux entreprises européennes un avantage concurrentiel en faisant en sorte que les normes internationales répondent aux normes européennes, et ce, qu’elles soient déjà créées ou encore en cours. Les partenaires commerciaux de l’UE sont heureusement déjà en activité dans l’établissement de ces normes sur des secteurs clés pour protéger et pour augmenter leur avantage concurrentiel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.