Le viager représente une niche à part entière

0
130

L’idée d’investir dans un viager peut être une opération intéressante dans le cas où nous prenons en compte toutes les caractéristiques qui s’y rattachent.

Investir dans un viager, c’est quoi ? 

Style de vente immobilière qui consiste à acheter un bien en s’engageant à verser une rente à l’occupant. L’occupant est retraité, il occupe ou non le bien. C’est ce qu’on appelle le viager libre ou le viager occupé.

Il existe une autre forme de viager, qui est le viager à terme, dans ce cas une date limite est définie entre les deux parties. Et même si le vendeur décède avant la date prédéfinie, l’acheteur devra continuer de payer à terme. 

À la signature de l’acte devant le notaire, l’acheteur s’engage à prendre en charge tous les frais et taxes concernant son acquisition, en plus de la rente versée au propriétaire. 

6 000 à 8 000 ventes viagères sont réalisées chaque année, ce qui représente 1 % des transactions immobilières. Cependant, cette forme de vente ne cesserait d’augmenter depuis 2020, en effet, elle présente de nombreux avantages… Une décote importante à l’achat, un emprunt immobilier pas obligatoire, etc. 

En revanche, l’investissement viager n’est pas non plus sans embûche, voyons les principaux risques d’investir en viager

Les risques de sur valus 

Lorsqu’on parle de bouquet, on parle du montant fixe demandé par le vendeur à l’acheteur. Il représente 20 à 30 % du montant réel du bien immobilier. Plus le montant établi est élevé, plus le montant de la rente sera faible. En revanche, celui-ci n’est pas obligatoire.   

Lorsqu’on parle de rente viagère, on parle de la somme versée au propriétaire une fois la vente effectuée. Celui-ci représente parfois une somme importante, surtout s’il n’y a pas eu de bouquet. Somme d’ailleurs qui peut dans la finalité jouer en défaveur de l’acheteur.

L’engouement de vouloir acheter un bien en dessous de sa valeur est le principe même d’un investissement en viager. Ceci dit, il faut prendre en compte la rente demandée afin de bien évaluer le coût dans la possibilité où elle doit être versée pour 15 ou 20 ans. 

Le viager : un bien qui nécessite des rénovations 

Les appartements ou maisons en viager sont souvent anciens, pas rénovés et surtout au goût des vendeurs. De plus, la conclusion de la vente étant définie sans limite de temps, le bien choisi pourrait au fil du temps présenter davantage de rénovation qu’au départ. 

La peur de s’engager 

La longévité

Un problème se pose lorsqu’on achète en viager. Le propriétaire a en général un certain nombre d’années devant lui et peut faire l’objet d’une rentre pendant longtemps voir très longtemps.

Dans ce cas le risque d’investissement pour le débirentier (l’acheteur), est plus grand.

D’un point de vue moral, il peut être aussi compliqué d’espérer que quelqu’un décède. Par conséquent, il faut bien envisager ce critère avant tout investissement en viager. 

Risque d’annulation 

Il faut savoir que dans le cas où le crédirentier (le propriétaire) décède dans les 20 jours suivant l’achat, la vente peut faire l’objet d’une annulation. 

Par conséquent, investir en viager présente en effet de nombreux avantages au moment de l’achat, mais peut très vite se transformer en investissement bien plus onéreux que le coût du bien à lui seul. Il convient d’évaluer tous les risques, de demander conseil à un professionnel de l’immobilier et d’évaluer tous les axes de la transaction.

Découvrez Home Catcher, un expert immobilier à vos côtés.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.