Comment ouvrir une boutique de CBD en France : les démarches à suivre ?

0
755

Molécule non psychotrope du chanvre, le CBD ou cannabidiol n’est pas une drogue. Bien au contraire, il apporte beaucoup de bénéfices pour l’organisme. À savoir qu’il calme le stress, l’anxiété, l’inflammation… De la sorte, il peut vendu et consommé en toute légalité. D’ailleurs, depuis la légalisation du CBD, on constate une explosion des boutiques dans toute la France. Si vous aussi, vous désirez ouvrir une boutique de CBD, ci-après toutes les démarches à faire.

Sommaire de l'article

À savoir sur la vente de CBD

Toutes les parties de la plante du chanvre peuvent être commercialisées si on désire ouvrir un magasin de cbd. Toutefois, on ne peut vendre que le chanvre industriel, la variété Sativa L. avec un taux de THC ne faisant pas plus de 0,3 %. Pour information, c’est cette variété qui est autorisée à la culture, à l’importation, à l’exportation ainsi qu’à l’utilisation commerciale et industrielle. Également, ce sont uniquement les chanvriers autorisés qui peuvent la cultiver. Il y a des contrôles stricts. Aussi, il est interdit de vendre aux mineurs les produits à base de CBD. Pour information, toutes les formes de CBD sont autorisées à la commercialisation. On parle des résines, des cosmétiques, des huiles, des tisanes, des produits comestibles, des infusions, des gélules… Cependant, ces derniers ne doivent pas renfermer du THC. En dernier, la consommation du CBD est contre-indiquée aux femmes enceintes et allaitantes ainsi qu’aux mineurs.

Les démarches d’ouverture d’une boutique de CBD

Pour ouvrir une boutique de CBD en Hexagone, quelques démarches sont obligatoirement à suivre. Il faut avant tout créer l’entreprise et l’immatriculer. Pour ce type d’activité, le statut SAS est courant. Après, on cherche un fonds de commerce, et une fois qu’il est trouvé, on signe le bail commercial. Puis, on réalise le dépôt de marque, sauf si on a opté pour la franchise. Pour la déclaration d’ouverture de la boutique de CBD à la mairie, c’est à faire 15 jours avant. À préciser que si on veut proposer de nouveaux produits alimentaires à base de ce cannabidiol, il faut faire une demande d’autorisation au titre de « novel food » sur le site de la Commission européenne. Pour le choix des fournisseurs, il faut collaborer avec ceux qui sont autorisés à la culture de chanvre. Pour prouver la conformité légale des produits, on est attentif à leur traçabilité.

Le coût de l’ouverture d’une boutique de CBD

L’ouverture d’une boutique de CBD légale en France n’est pas gratuite. Avant tout, il faut trouver un local bien situé. Le loyer dépend des régions. Si à Paris, c’est en moyenne 530 euros par an le mètre carré, c’est la moitié de ce prix à Nantes. Si on a choisi la franchise, les droits d’entrée oscillent entre 5.000 et 15.000 euros. Quoi qu’il en soit, il faut aussi penser à l’aménagement intérieur de la boutique de CBD. Suivant l’état du local, cela varie de quelques centaines à quelques milliers d’euros. Quant à l’aménagement extérieur, il faut débourser dans les 1.000 euros pour la devanture. N’oublions pas aussi le stock de départ, et cela demande un investissement entre 500 et 1000 euros par marque distribuée.

Article précédentTout savoir sur le code LEI en France
Article suivantTrouver rapidement un cadeau qui plait

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.