Comment entretenir au mieux sa piscine naturelle ?

0
435
entretien piscine naturelle
Crédits : Pixabay

Si vous avez envie de piquer une tête, oubliez les piscines classiques et optez pour une piscine naturelle. Écologique, elle ne contient aucun produit chimique. Sa conception ainsi que son entretien n’ont donc aucun impact sur l’environnement. Ce sont les plantes vertes qui se chargent de purifier l’eau. Tout comme la piscine classique, la piscine naturelle nécessite un entretien en particulier, notamment entre le mois de mai jusqu’à octobre. Comment procéder pour l’entretenir au mieux ?

Tout savoir sur les piscines naturelles

Les piscines naturelles sont en quelque sorte un prolongement du jardin. On y trouve différentes végétations et des libellules. L’écosystème des piscines naturelles s’organise autour de trois zones bien distinctes : la zone de lagunage qui retient les plantes, qu’elles soient épuratrices ou oxygénantes – la zone de baignade, qui est généralement tapissée d’une membrane en caoutchouc et une zone de filtration bactérienne et mécanique. Quelques matériel pour piscine naturelle sont également indispensables pour assurer la circulation d’eau. Parmi ces derniers, il y a la pompe traditionnelle (pour un système fermé) ou une pente (système ouvert). Entre le mois de mai et le mois d’octobre, le nettoyage de la piscine naturelle doit être fait hebdomadairement. Pour ce faire, il suffit de passer l’aspirateur dans la zone de baignade, vider le filtre, ramasser les feuilles mortes et nettoyer les parois. L’idéal serait de planifier ces tâches régulièrement pour que l’eau de la piscine puisse garder sa clarté. En matière de frais, entretenir une piscine naturelle ne nécessite pas beaucoup d’investissement. Il faut compter entre 250 à 400 euros par an pour l’entretien de l’eau et de l’écosystème. C’est deux fois moins cher qu’une piscine classique.

Comment entretenir la piscine naturelle ?

piscine naturelle entretien
Crédits : Pixabay

Pour entretenir une piscine naturelle, on n’utilise pas de produits chimiques. Cependant, une petite séance de nettoyage s’impose. Les étapes importantes du nettoyage ont déjà été citées dans le paragraphe précédent. Cependant, il existe deux étapes qui s’ajoutent à elles : l’analyse de l’eau et la taille des plantes. Outre l’apparition des algues, il existe également d’autres facteurs qui peuvent causer l’instabilité de l’écosystème de la piscine naturelle. En guise d’exemple, on peut citer la pollution de l’eau de pluie. Le fait est que la pluie ait un PH différent de celui de l’eau peut provoquer un déséquilibre. Pour que la piscine puisse garder son aspect naturel, il faut accepter la flore et la faune environnante. Une piscine naturelle attire automatiquement les petites bêtes, les batraciens, les oiseaux, et même les tritons qui sont gage d’une eau de baignade pure. Ces derniers peuvent aussi contribuer au maintien de l’écosystème de la piscine. En somme, l’entretien de la piscine naturelle ne nécessite pas de grands travaux. Une séance de nettoyage des parois à l’aide d’un robot aspirateur et un ramassage des feuilles mortes suffisent. En matière de prix, la construction d’une piscine naturelle est très coûteuse. Il faut compter environ 600 à 800 euros le m2. Ce tarif inclut la mise en eau et le terrassement. Si avec un investissement aussi cher, il faut encore dépenser une énorme somme pour l’entretien, posséder une piscine naturelle n’est pas une très bonne idée.

Article précédentPourquoi confier la création de son site Web à des spécialistes ?
Article suivantComment est évalué le prix du sac de la palette de pellet ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.