Comment éviter les frais cachés avec un compte bancaire en ligne ?

0
870
compte bancaire en ligne frais cachés
Crédits : Pixabay

Qu’importe la banque que l’on choisit, les frais bancaires pèsent toujours lourd sur le budget du ménage. Entre les frais de la carte, les frais de découverts, les frais de tenue de compte, les frais de consultation de solde… on ne s’en sort pas. De plus, certains établissements bancaires n’hésitent pas à mettre des frais cachés. Pour les éviter, ci-après nos conseils.

Sommaire de l'article

À retenir

En Hexagone, les frais bancaires augmentent de 1,16 % par an. Actuellement, la rentabilité des banques touche surtout la facturation des services quotidiens, mais non plus les crédits. D’après l’observation des tarifs bancaires du CCSF (Comité Consultatif du Secteur Financier), l’année 2016, plus de 90 des banques françaises auraient facturé les tenues de compte contre près de 50 % l’année 2014. Cela s’explique par le fait que les banques fixent elles-mêmes leurs tarifs. Avant d’ouvrir un compte bancaire en ligne, on note aussi que les services bancaires sont affichés HT, afin de connaître le montant réel, on y ajoute la TVA de 20 %. Parmi les frais, il y a les frais d’achat ou de retrait à chaque paiement par carte bleue ou retrait sur un guichet automatique. Ils peuvent être fixes ou en pourcentage sur le montant retiré ou payé. Ensuite, il y a les surcharges locales sur chaque retrait (fixe ou proportionnel suivant le pays ou l’établissement). N’oublions pas le taux ou la commission de change variable pour la rémunération d’intermédiaires en cas d’achat ou de vente d’une devise.

Les frais bancaires cachés

Le relevé de compte en ligne gratuit comprend plusieurs frais bancaires, mais il existe d’autres frais que l’on ne connaît pas toujours. Or, il est presque impossible de les identifier ou d’en savoir davantage sur ces derniers. Afin que chacun ait le contrôle de ses finances, voici les frais cachés avec un compte bancaire en ligne. Il y a les frais de livraison d’une carte de débit, les frais de remplacement ou de réédition d’une carte de débit, les frais relatifs aux relevés de compte en version papier, les commissions d’intervention et les frais cachés à l’étranger. Notons encore les frais cachés locaux et uniques, les frais de réédition du code secret, les frais de réception d’un virement non SEPA, les alertes par SMS sur la situation du compte, les frais de fourniture d’une carte de débit ainsi que les frais liés aux virements instantanés.

Nos conseils pour réduire les frais bancaires

frais cachés banques
Crédits : Pixabay

Plusieurs astuces existent pour baisser les frais bancaires. Avant tout, il faut supprimer les services payants inutiles. On vérifie ce pour quoi on paie en regardant attentivement notre facture. On évite de prendre aussi un package bancaire, car il vient avec plusieurs options dont on n’a pas besoin. Ensuite, on prend le temps de comparer les tarifs entre les différentes banques. Il est également possible de négocier les frais bancaires. On s’informe du côté des concurrents pour la réussite de la négociation. Mais encore, on doit être un bon payeur. Aussi, on évite les découverts ou du moins, on négocie un découvert autorisé auprès du conseiller bancaire. Notre dernier conseil est de limiter le nombre de comptes et de cartes bancaires, car chaque compte et chaque carte implique des frais.

Article précédentLe Havre : un marché immobilier dynamique et prometteur
Article suivantAméliorer la qualité de sommeil avec l’huile de CBD

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.